Hallux Valgus en ambulatoire

 

        Plus connu sous le nom populaire d’ ”oignon”, l’hallux valgus est une déformation du gros orteil, qui provoque une bosse inesthétique et douloureuse sur le côté interne du pied.




















Qu’est-ce que c’est ?


    L’hallux valgus est une déformation du gros orteil progressive. Le gros orteil se déplace de plus en plus vers les autres orteils, formant ainsi une bosse devient de plus en plus grosse déformant complètement l’ avant- pied. A la longue le gros orteil refoule les autres orteils passant au dessus ou au dessous du 2éme orteil. La marche devient alors douloureuse et le chaussage problématique.

Cette pathologie toucherait entre 5 % et 10 % de la population, les femmes en étant beaucoup plus souvent sujettes que les hommes.


Quelles sont les causes ?


- Il existe souvent un terrain héréditaire.

- La forme des pieds peut avoir une influence. Ainsi, on a remarqué que l’ hallomégalie (gros orteil plus long) prédispose à  l’ hallux valgus.

-Le port de chaussures étroites à talon haut est un facteur déclenchant incontestable.


Quelles en sont les symptômes et quand opérer ?


  1. -Bosse douloureuse et inesthétique qui se forme sur le bord interne du pied, au niveau de l’articulation métatarso-phalangienne.

-Parfois, inflammation et donc rougeur au niveau de cette bosse : c’est ce qu’on appelle la bursite.

- Douleurs à la marche.  Difficultés à se chausser.


    L’intervention est justifiée dés lors que ces symptômes ne sont plus supportables, quelque-soit l’âge (on attendra cependant la fin de la croissance chez la jeune fille).


Quel en est le  traitement ?

    Seule la chirurgie permet de régler le problème, en effet le port de petit spacer ou de semelle ne fait que retarder le traitement chirurgical!  La technique chirurgicale consiste une fois l’incision cutanée réalisée à retirer la bosse et à redresser le gros orteil en coupant en sandwich le métatarsien après avoir libérer la capsule articulaire et les tendons. Une ostéosynthèse avec vis (que l’on garde à vie) est garant de la conservation du redressement osseux obtenu pendant l’intervention.


















Comment cela se déroule t-il?


    Il s’agit désormais d’une chirurgie ambulatoire se déroulant sur une journée. L’intervention s’effectue soit sous anesthésie générale ou soit le plus communément sous rachi-anesthésie (ou péri-durale).

    Contrairement à une idée répandue la douleur post opératoire n’a aucune mesure avec les interventions des années 70, l’analgésie post opératoire étant assurée par une infiltration en fin d’intervention par le chirurgien lui-même de Naropéine.

    Vous sortirez le jour même de l’intervention  en marchant et en appuyant sur le pied opéré. L’appui se fait essentiellement sur le talon avec des chaussures spéciales de Berrehail acceptant  un pansement sur l’avant pied. Il vous sera prescrit antalgiques, pansements à domicile et injections d’anticoagulant contre les phlébites.

    L’appui sur la pointe du pied est autorisé à partir de 1 mois. La conduite est permise à partir de 45 jours en fonction des progrès obtenus. Vous vous rechausserez “comme  avant” à 2 mois. (Fig ci-contre avant-après)































Quelles peuvent être les complications?


- La phlébite (veine qui se bouche) avec sa complication l’embolie pulmonaire (caillot dans les poumons). Elle est rare si l’on respecte bien les consignes d’anticoagulation (en moyenne un mois).

- Les problèmes de cicatrisation favorisés par un état vasculaire déficient (artérite, diabète avec risque de nécrose cutanée distale ).

- Les infections et l’algo neuro dystrophie semblent  très rares.

- Fracture per ou post-opératoire, déplacement secondaire entrainant un cal vicieux et / ou un retard ou une non consolidation.

- L’ hypo-correction en rapport avec  l'importance pré-opératoire de l’hallux valgus (50°)

- La récidive possible surtout chez les sujets hyperlaxes ou si vous utilisez immédiatement après l’intervention vos veilles chaussures déformées formellement contre indiquées !

- L’ hyper-correction: l'hallux varus post-opératoire rarissime.

-Névrome d’un petit nerf sensitif du gros orteil.

-(et aussi se référer au chapitre «complications de la chirurgie du membre inférieur»)



Docteur Pierre MONNIER

Chirurgien Orthopédiste

Polyclinique de Deauville

Pôle de Santé de la Côte Fleurie

La Brêche du Bois R.D. 62

14113 CRICQUEBOEUF


tél: 02 31 87 78 78

Urgences: 02 31 14 33 33


docteur.os@orange.fr